Investir dans l’immobilier avec le dispositif LMNP

L’investissement locatif en LMNP constitue toujours une solution envisageable pour accéder au marché de l’immobilier résidentiel. Mais il y a des pièges pouvant nuire à la réussite d’un tel projet. Afin de les éviter, il importe de suivre les conseils d’un expert du LMNP. Justement, en voici quelques-uns.

 

La location meublée en LMNP : les 3 clés pour réussir son investissement

 

Remplir les conditions d’éligibilité au statut LMNP

 

Le statut de loueur meublé non professionnel (ou LMNP) n’est pas accessible à tout le monde. Il y a en effet des conditions très strictes à remplir pour bénéficier de tous les avantages de ce dispositif en 2020. Plus concrètement, les conditions d’éligibilité à ce statut sont les suivantes :

  • Avoir des recettes locatives annuelles inférieures à 23 000 euros (selon l’échelle du foyer fiscal)
  • La valeur des revenus du foyer ne doit pas dépasser les recettes tirées de la location meublée
  • Tous les membres du foyer fiscal doivent être exclus du Registre du Commerce et des Sociétés (réservé aux loueurs professionnels ou LMP)

En choisissant d’investir dans l’immobilier avec le statut LMNP, l’acquéreur devra respecter les conditions présentées ci-dessus. Bon à savoir : la location saisonnière en LMNP n’échappe pas aux cotisations du RSI au cas où les recettes locatives générées par le placement dépassent les 23 000 euros. Plus d’infos sur ce site web.

Investir dans un logement meublé ou bien le meubler après l’acquisition

 

Afin de bénéficier des avantages de la location meublée avec le dispositif LMNP, il faut commencer par acquérir un bien éligible. L’acquéreur devra choisir entre deux options pour concrétiser son projet :

 

1ère option : acquérir un logement déjà meublé : en faisant ce choix, l’individu n’a plus besoin d’acheter des meubles. Autrement dit, le locataire disposera de tous les équipements nécessaires pour vivre dans le logement.

 

2ème option : acheter une maison qui sera meublée avant d’être louée : il est tout à fait légal d’investir dans une maison vide avec le statut LMNP. Mais il y a une condition à remplir : celle-ci doit être meublée avant d’être mise en location. L’acquéreur devra donc dépenser une somme plus conséquente pour se lancer dans un investissement locatif en LMNP.

En ce qui concerne les logements concernés par le dispositif LMNP, ils doivent être meublés, bien entendu. Les résidences de services (EHPAD, étudiantes, seniors, etc.) sont également éligibles au dispositif LMNP. Il en va de même pour les chambres d’hôtes et les gites ruraux.

 

Recourir aux services d’un gestionnaire professionnel

 

En choisissant d’investir dans une résidence de services avec le dispositif LMNP, il est possible de profiter d’une meilleure rentabilité. Quoi qu’il en soit, la gestion locative du logement peut poser des problèmes, et cela nécessite beaucoup de temps. Vu que certaines personnes sont trop occupées par leurs activités quotidiennes, elles préfèrent souvent déléguer la gestion locative de leur bien (une résidence de services en général) à un gestionnaire qualifié. De cette manière, elles échappent complètement aux différentes démarches administratives relatives à la gestion du bien. Bien entendu, les prestations d’un gestionnaire de patrimoine ne sont pas gratuites.